Vol au-dessus de la France

Cet ouvrage fait partie d'une série lancée par Paris Match et Hachette à l'automne 2008. Quatorze ouvrages sur la France vue du ciel, balayant l’ensemble du pays sur ces quatorze thèmes différents : La Côte méditerranéenne et la Corse, Les Châteaux, La Côte atlantique et ses îles, Les Villages, Les Abbayes et les monastères, Les Ponts et les phares, Les Citadelles et les remparts, La Côte du Nord et la Manche, Les Eglises et les cathédrales, Les Fleuves et les rivières, Les Villes, Les Terres agricoles, Les Lacs et les canaux, Les Montagnes. Chaque semaine, un nouvel ouvrage paraissait en kiosque... La participation à trois de ces livres m’a été proposée suite au succès de Terres de vignes, mon ouvrage sur les vignobles vus du ciel paru chez Géo en 2007.

Vol au-dessus de la France, Les Châteaux, avec des photos de Frank Mulliez aux éditions Hachette, en collaboration avec Paris Match, 2008

Introduction, extraits
« Qui, si ce n’est un châtelain passionné et amoureux de son château, peut faire vivre un monument chargé d’histoire et lui permettre ainsi de se maintenir d’une génération à l’autre ? La pierre a ce pouvoir unique de nous transporter dans le passé, de faire vivre et revivre les siècles, de remonter le temps. C’est pourquoi il faut en prendre soin. Vu du ciel, ce riche patrimoine nous raconte son histoire. (...) Le travail des jours qui passent, l’usure de la pluie, la force de la nature envahissante détruisent à petit feu des pans de murs entiers que des hommes ont eu la patience d’élever au péril de leur vie. Mais il y a aussi, derrière l’homme bâtisseur, l’homme destructeur, l’homme de pouvoir qui démantèle pour des raisons stratégiques, l’homme démolisseur qui pille et se sert sans scrupule. »
Vol au-dessus de la France, Les Châteaux...>>

Vol au-dessus de la France, Les Abbayes et les Monastères avec des photos de Frank Mulliez aux éditions Hachette, en collaboration avec Paris Match, 2008 

Introduction, extraits
« Quoi de plus symbolique que de contempler depuis les cieux des monuments consacrés à la prière et au service divin ? À travers cette sorte de regard inversé, la grandeur des abbayes apparaît encore plus évidente. Toutes dévoilent l’équilibre de leurs volumes, la pureté de leurs formes, la rigueur de leur plan… Elles font corps avec le paysage qui les protège comme un écrin. Les sites choisis pour la fondation des monastères ne sont pas dus au hasard : « Benoît aimait les collines, Bernard les vallées », disait un adage médiéval. (...) Le critère déterminant pour l’emplacement d’une abbaye fut sans doute la source d’eau, indispensable à la vie courante, aux cultures, ainsi qu’au fonctionnement des moulins et autres machines. Chaque abbaye possédait donc son point d’eau. Nombreuses sont celles qui furent édifiées en Aquitaine, dont Notre-Dame-de-la-Couronne, car la région était verdoyante et traversée par les rivières. »
Vol au-dessus de la France, Les Abbayes...>>

Vol au-dessus de la France, Les Montagnes avec des photos de Frank Mulliez aux éditions Hachette, en collaboration avec Paris Match, 2008

Introduction, extraits
« La France est le seul pays au monde à concentrer autant de paysages côtiers (des milliers de kilomètres le long de la Manche, la Méditerranée et l’Atlantique) et autant de pics de plus de trois mille mètres, le tout dans un mouchoir de poche. Entre les deux, les grands plateaux du massif Central tailladés par des gorges et soufflés par des volcans, protubérances de la peau terrestre, font de ce décor un patchwork inépuisable que l’homme n’a pas fini de découvrir et d’apprivoiser. « Est-ce Dieu, est-ce Diable ou les deux à la fois qui, un jour, s'unissant, ont fait ce matin-là ? Est-ce l'un, est-ce l'autre ? Vraiment, je ne sais pas. Mais, pour tant de beauté, merci, et chapeau bas !” Ni Barbara, ni nous d’ailleurs, ne sauront en effet jamais qui de Dieu ou du Diable a fait ces reliefs-là, a hissé tant de pointes, creusé tant de grottes et de crevasses, modelé tant de sommets en leur donnant, à chaque fois, un caractère particulier, une personnalité forte qui fait qu’aucune faille ne se ressemble, aucune gorge, aucun rocher, aucune montagne, aucun glacier ni aucun cirque. »
 





Commentaires

Popular post

Hajni, la reine du café

Le vertige de la page noire

Valparaiso, vingt ans jour pour jour